Latest Posts

Soutien-gorge dangereux pour la santé ? Seins qui se raffermissent tous seuls sans soutien-gorge ?

By 02:25

Depuis quelques jours, le "soutien-gorge dangereux pour la santé" circule sur internet et à la télé. Si tu as raté ça, va voir ici, ici, ici ou ici (par exemple, il y a plein d'autres d'articles semblables).

  • argument 1 : le soutien-gorge abime le sein, car il le comprime. il favorise même les cancers.
  • argument 2 : ne pas porter de soutien gorge réduit le mal de dos

hou, j'ai peur... Non, en fait, je veux bien croire que le soutien-gorge avec bonnets trop petits et tour de dos trop large produit tous ces effets néfastes. En plus, TOUTES les photos qui illustrent ces articles montrent des soutiens-gorges à la mauvaises taille (bonnets trop petits et seins comprimés qui débordent). Ils parlent de "taille 90" ou de femmes qui font du "bonnet B ou C". Une taille de soutien-gorge avec QUE le chiffre, ou QUE la lettre ne veux rien dire ! Cette page du site "seins libres" est un très bon exemple : http://seinslibres.perso.sfr.fr/fr/alternatives.htm , moi non plus, je ne voudrais pour rien au monde porter ce soutien-gorge rouge trop petit ! Ensuite, des témoignages signés " Nora, 45 ans, mariée, 2 enfants, taille 95"Bref, si on considère qu'un soutien-gorge trop petit est la "normale", alors oui, brulez les soutifs ! 

Et pour le mal de dos ? C'est le même problème : un soutien-gorge avec des bonnets trop petits et un tour de dos trop large "écrase" la poitrine, mais ne la porte pas. Pour avoir un semblant de maintient, il faut serrer les bretelles trop fort, ce qui fait porter le poids des seins par les épaules. Comme avoir un sac à dos avec des bretelles ultra-fines en permanance !   Logique qu'une fois enlevé le "sac à dos", les épaules puissent enfin se détendre ! 

  •  argument 3 : le soutien-gorge rend le sein "paresseux". Sans soutien-gorge, le seins se redresse tout seul, se raffermi, et la distance cou-téton se réduit de 7mm.
  • bonus : Les femmes jeunes, minces et sportives, si elles sont habituées à ne plus porter de soutien-gorge, peuvent s'en passer pendant le sport (donc tout le temps).
Ici, je vais raconter ma propre expérience. Avant de commencer ce blog, je portais ces soutiens-gorges trop petits. Ayant la "chance" d'avoir des seins relativement petits, ils ne débordaient pas, mais les armatures étaient très inconfortables (donc trop étroites, elles étaient sur mon sein, et pas autour). Je voyais bien que mes seins s'abimaient vite, qu'ils commençaient à pendre, que sans soutien-gorge, ils n'étaient pas fermes, je les sentais pendre et peser. Et puis, j'ai trouvé un soutien-gorge à ma taille (le bonnet venant AUTOUR de mon sein, et non pas DESSUS). Et après environ 4 mois, devines quoi ? Mes seins se redressaient tous seuls, étaient plus fermes, plus "pleins", et commençaient à redevenir auto-soutenants (confortables sans soutien-gorge) ! Quand je me suis inscrite sur bratabase (un répertoire de soutiens-gorges), le site m'a demandé mes mesures, dont la fameuse "cou-téton" : au début je mesurais 21cm (tendance 22cm), et maintenant 21cm tendance 20cm ! Un soutien-gorge à la bonne taille produit les mêmes résultats que pas de soutien-gorge !

Et enfin, à propos de seins devenus suffisament auto-soutenants pour faire du sport sans soutien-gorge, pourquoi pas. Je n'ai pas d'expérience là dessus, donc je ne peux pas trop dire. Je sais juste que je peux faire un peu de sport sans soutien-gorge sans douleurs du moment que ça ne dure pas trop longtemps, après, ça commence à faire mal. Cette blogueuse, si tu lis l'anglais, dis qu'elle, elle préfère le sport sans soutien-gorge. Mais c'est la seule que je connaisse.

ps : Si tu as d'autres liens qui approfondissent plus le sujet, tu feras mon bonheur !

You Might Also Like

4 commentaires

  1. Voici de quoi approfondir ce sujet qui t'intéresse.
    C'est la dernière version que je complète au fur et à mesure de mes lectures et échanges de mails avec les auteurs des études.
    Bonne lecture.
    Yves971
    http://fr.slideshare.net/Yves971/le-danger-du-soutien-gorge-52

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Yves

      MERCI de partager tes recherches avec moi, je t'avais écris une réponse énorme, mais malhereusement, mon blog n'accepte pas les commentaires de plus de 5000 caractères, donc, je vais te répondre par un vrai article bientôt, j'éspère que tu repasseras par là pour le lire et éventuellement y répondre. En tous cas, j'ai lu tout le dossier, et je trouve que tout est logique, j'y "crois" (parce que bon, je n'ai aucun moyen scientifique de me le re-prouver à coup sur, donc j'y crois simplement), contrairement aux articles copiés-collés non expliqués dont je parlais là haut.

      Supprimer
  2. Essayons de rentrer en contact pour des échanges fructueux. J'ai beaucoup de lectures à ce sujet. Mais je prèfère rester anonyme pour l'instant trop d'argent en jeu dans l'industrie textile même si on a la liberté d'expression et que rien n'est inventé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer